FR-NL

Cugnon

le point de vue du Pez, sur la route d'Auby à Cugnon, permet de découvrir au centre le Fayet, la boucle de la Semois, la grotte St-Remacle et les hauteurs du village d'Auby. Quelques mètres en aval, l'extraordinaire charme remarquable, multi centenaire, apparaît comme une vigie veillant sur le calme des alentours. La chapelle N.-D. du Prompt Secours, à l'entrée du sentier Chauchet, est bien à l'abri des tilleuls, eux aussi centenaires. Cugnon, patrie de l'ancien premier ministre (1939-1945) Hubert Pierlot, regorge de monuments classés: l'église St Rémi, le cimetière, le presbytère, l'ancienne mairie où une borne rappelle la limite entre la propriété d'Orval (la crosse de l'abbé) et celle de la famille Rochefort, et plusieurs autres fermes.
Le château des Löwenstein ? Wertheim date des environs de 1750. Il domine la plaine où nous retrouvons la maison de village, le moulin, et la ferme du château.
Passé le pont sur la Semois, l'on emprunte la route de Dohan et la première route à droite qui nous amène à la ferme de Thibeauroche, qui appartient, au XVIIIe siècle, à l'abbaye d'Orval. Après le croisement avec le chemin creux qui vient de Sedan, l'on atteint le point de vue de Thibeauroche d'où la vue plonge sur le camping de Blanc Cailloux disséminé sous les bouleaux, et la Semois qui sépare les deux villages de Cugnon et de Mortehan. Le chemin longe la prairie qui, au sommet, est barrée par la muraille qui marquait l'oppidum gaulois du Trinchis, datant de l'époque de la Tène, soit vers 250 ans avant notre ère. Dans la forêt, la muraille a été restaurée sur environ 50 m. de longueur. Elle délimitait un camp dont la surface était de 6 ha 25, protégé naturellement par les versants de Semois sur une longueur de 600 m. sur 100 m. de largueur moyenne.
Le chemin de Sedan aboutit au nord, à la Semois, au gué de la Forteresse (ou gué La Tour, ou encore gué de la Maltournée). Ce gué était protégé, au Moyen Age, par une fortification de plaine dont il ne reste aucune trace. On le franchit en été grâce à un pont de claies replacé chaque année. En rive droite, passé le camping St Remacle, le sentier mène à la grotte St Remacle.

Textes: Jean-Etienne HALLET, Président de la Maison du Tourisme du Pays de Bouillon